Durant ce mois d’août, la rédaction vous propose une rediffusion des articles les plus lus sur notre blog.

L’article de ce jour a été publié en mars 172015

OuiShare, carrefour du collaboratif français, vient de proposer une étude sur les comportements des utilisateurs et des fournisseurs de ce monde collaboratif. Le tourisme y a une place de choix bien sûr, l’étude permet de montrer la création de véritables écosystèmes économiques et/ou participatifs autour de projets collaboratifs qui ont rejoint depuis le monde de l’Economie “normale”, tant leur poids et leur finalité ont évolué, on parle bien sûr d’Airbnb. Je vous laisse d’abord découvrir cette étude et vous propose ensuite de nous focaliser sur cette expérience Airbnb pour montrer à l’institutionnel touristique l’économie de Services qui existe à côté, autour d’eux mais encore trop rarement AVEC eux. A terme, il n’est pas question ici d’annoncer la mort des DMO, mais une certaine “alerte” sur la création de valeur ajoutée via le Service aux partenaires touristiques peut en ressortir.

 
 

ILLUSTRATION D’UN ECOSYSTEME DE SERVICES PROFESSIONNEL

Ouishare nous propose un nom pour résumer les initiatives dont nous allons parler : Les Enablers. C’est formidable de voir la dynamique que peut créer une trouvaille économique et collaborative qui prend un tel poids qu’il crée son propre univers gravitationnel.
 
 
Vous connaissez toute l’histoire, la si belle histoire de la création d’Airbnb, avec ses deux créateurs qui se sont dit en résumé, pourquoi faire du CouchSurfing gratuit quand on peut se faire un peu de blé. Au départ, le site Airbnb se présente comme une plateforme communautaire, des gens cool, des locations top, ce qui était vrai. Aujourd’hui cette société de par la taille et le changement de promesse, permet à des dizaines, des centaines de startup ou de compagnies de tenter leur chance dans l’aventure. La promesse, aujourd’hui elle est claire, faire gagner de l’argent à ses membres. Avec cet engagement, on comprend vite la motivation de tout le monde à proposer le meilleur service pour avoir la meilleure expérience client pour gagner TOUS encore plus d’argent. 
 
Pour rappel, la petite histoire d’Airbnb qui devint grande : 
airbnb
 
Alors aujourd’hui, quand je suis propriétaire Airbnb, je n’ai pas seulement accès une fiche détaillée sur un site Internet comme tous ses concurrents et les plus historiques que nous connaissons bien en France, comme CléVacances, Gites de France, mais aussi Homeaway. Aujourd’hui j’ai accès à des services tiers qui ont été pensés par des entrepreneurs pour la cible Airbnb. Avant eux, je n’ai pas souvenir d’avoir pu trouver des dizaines de solutions proposées en ligne ciblées “HomeAway, Gîtes de France…”.
 
Je vous propose donc un parcours client ou plutôt un parcours propriétaire Airbnb pour montrer aux DMO qui, tout du moins pour ceux que nous croisons avec Francois et Ludovic, arrivent quasiment tous à la même conclusion : Quelles sont les limites de notre modèle économique et comment entrer dans une nouvelle ère du Service aux adhérents, membres, partenaires.  Il faut comprendre ici que nos “anciens” meublés et chambres d’hôtes, socle historique des DMO, deviennent aussi experts dans leur stratégie d’entreprise qu’un hôtelier ou un camping qui a accès depuis longtemps à ce type de solutions d’optimisation des performances et des services.  
 
Allez c’est parti et je vous préviens de suite, ce n’est qu’une petite partie de la constellation Airbnb observée au télescope. 
 

pillowhomes

Une des nombreuses solutions de gestion de votre location, un modèle éco issu des agences immo pour les résidences secondaires avec des propriétaires éloignés. 
 
pillow
 
 

Guesty

Dans la lignée des solutions d’accompagnement global des propriétaires Airbnb, il propose lui aussi le check-in, check-out, menage, conseils, conciergerie.
 
 
guesty

 
 

Proprly

On aurait pu aussi parler de BnbSitter que certains ont pu découvrir aux #ET10 à Pau en octore 2014. 
 
 
proprly
 
 
 

RentingYourPlace

J’espère qu’avec cet exemple, vous comprenez qu’il va falloir augmenter le niveau de jeu dans la relation avec ses prestataires en tant que DMO, car là, chaque meublé entre dans l’univers de la SmartData et du Yield.
rentingyourplace
 
 

Bolt et Keycafe

Deux des nombreuses solutions de domotique qui exploitent le filon Airbnb pour proposer aux USA (regardez bien les serrures) une ouverture à distance des maisons. Une solution à suivre de près pour tous les propriétaires de résidence secondaire… qui ne sont peut être pas aujourd’hui dans les SIT 🙂
 
lockitron
 
keycafe
 
 
 

Everbooked, SmartHost et Beyond

Le Yield management professionnel ouvert aux “amateurs”. C’est sans doute une des évolutions les plus marquantes pour moi. Les autres sites montrés sont basés sur du service, ok, mais là, nous sommes concentrés sur le sonnant et trébuchant. Comme pourrait le faire un hôtel de 300 chambres, aujourd’hui une location Airbnb peut accéder à sa plateforme de Yield.
 

 
everbooked
 
beyondpricing
beyondpricing2
 

 
 
 Voici un petit aperçu de cet univers qui peut vivre une vie parallèle aux actions des DMO, cela peut continuer mais il serait bon pourquoi pas de trouver des réponses à une remarque que nous avons encore trop souvent de managers et qui a tendance à nous faire peur : “Mais… on doit faire ça ? … ce n’est pas notre métier ça ! “. D’autres vont dire que la moitié de ces startup seront mortes dans 2 mois, c’est vrai… on fait quoi de l’autre moitié qui va vraiment marcher 🙂
Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine.