Internet avait finalement assez peu impacté le monde des guides de voyages compte tenu de leur modèle économique, conforté par le prestige du papier qui reste le plus fidèle compagnon du visiteur.
Michelin a naturellement croisé les données de ses guides verts pour agrémenter de belle manière son service Via Michelin. Le Routard s’est lui lancé dans le communautaire en favorisant les échanges d’expériences entre routards. 

Aujourd’hui le Petit Futé nous a fait part d’un nouveau service : le guide sur mesure, entièrement personnalisé. Regardez la vidéo ci-dessus pour comprendre comment cela fonctionne.

On peut créer son propre guide avec le contenu souhaité en piochant ce qui va être vraiment utile pour documenter son voyage (fini l’achat du guide du pays ou de la province pour visiter juste une ville ou deux), et en personnalisant la couverture à son goût.

J’ai fait l’expérience pour une petite escapade à Heidelberg en Allemagne (très belle ville historique que je recommande vivement au passage). J’ai suivi pas à pas les étapes de construction de mon guide en ne retenant que les infos utiles. J’ai joué gentiment avec la personnalisation de la couverture… et j’ai commandé la totale, c’est à dire :

  • le format numérique
    • .epub pour les liseuses et les applis smartphones type Google Play Livres
    • .pdf qu’on peut aussi assez facilement lire sur un smartphone
    • .prc format MobiPocket (non testé…)
  • le format papier que j’ai reçu à peu près 5 jours plus tard et qui ressemble vraiment à un Petit Futé du commerce, sauf qu’il est unique !

20160429_085435Le prix dépend du volume de pages généré. Pour un guide d’une centaine de pages, le seul format numérique revient à 4-5€ environ, et avec le guide papier environ 25€, envoyé par la poste. Franchement le résultat est très sympa et de belle facture.
L’avantage pratique sur le terrain est indéniable avec un guide plus mince, plus léger et surtout plus pratique puisqu’on retrouve plus rapidement les infos et images souhaitées. Et la version numérique offre un confort correct sur smartphone.

Et comme ils sont futés (oui je sais, elle est facile…), ils ont pensé à en faire un objet cadeau sympa puisqu’on peut personnaliser le titre, la photo de couverture et même la vignette. Et en plus un message de dédicace est prévu en page 2.

fute1

petitfute1Cette innovation m’a intéressé parce qu’elle s’inscrit dans la tendance de l’hyperpersonnalisation, de l’objet unique un peu dans la logique de l’impression 3D : on crée son propre document, celui qui correspond à son besoin. Le mix papier et numérique répond à toutes les attentes.

Mais au delà, j’imagine déjà la possibilité de partenariats avec les destinations pour proposer un outil dédié à intégrer sur un site internet permettant à l’internaute de se configurer son guide personnalisé pour sa prochaine venue… Et même pourquoi pas concevoir l’intégration de contenus produits par les experts locaux… 

Bref cette belle découverte ouvre des perspectives séduisantes à creuser. Qui sera le premier à tenter un partenariat public-privé pour offrir un service + sur son territoire ?

 

 

PARTAGER
Article précédentUne collaboration collaborative
Prochain articleLa concierge se refait une beauté !
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).