Le marché de la vente en ligne, notamment celui des hébergements touristiques est un vaste débat et la dernière info en date n’est pas moins que le groupe Accor met un pas de plus dedans…

Si vous avez raté un épisode dans le contexte des OTA (Online Travel Agencies), je vous invite à relire, si besoin, la série d’articles publiés dans ces colonnes il y a un peu plus d’un an :

Hier, Accor a avancé un pion dans ce terrain de jeu en annonçant lancer son Market Place, une plate-forme de réservation destinée aux hôtels indépendants. L’objectif est clair, concurrencer les “gros” du secteur, Booking et Expedia en tête et prendre une part du gâteau.

Accor Market Place

Dès cet été, AccorHotels.com fera comme les grands du ecommerce “traditionnel” comme Cdiscount, la Fnac, Amazon, Rue du Commerce… et permettra la commercialisation d’offres qui ne font pas partie du groupe, ni de ses chaînes : des hôtels indépendants.

Difficile de savoir à ce jour quels seront les critères de sélection, même s’il est mentionné que la note TripAdvisor, la taille et la localisation de l’établissement seront pris en compte. Une visite sera aussi prévue sur place. “Parce que nous partageons ainsi les valeurs communes d’accueil client, d’attention et de qualité des services” précise AccorHotels.com sur le site.

La commission annoncée est sans surprise bien plus faible que celle des OTA, de l’ordre de 30 à 50% de moins. Autre élément incitatif pour les hôteliers indépendants, la possibilité de faire bénéficier à leurs clients du programme de fidélité Le Club AccorHotels. C’était déjà l’argument du groupe pour lutter contre les OTA, en ne validant les points de fidélité qu’aux seuls clients qui ont réservé via AccorHotels. Autre avantage pour les hôteliers, ils auront accès aux données clients, téléphone et email notamment.

On peut se poser la question de la pertinence de lancer un tel service aujourd’hui pour plusieurs raisons. D’abord, n’est-il pas trop tard ? Booking et autres OTA dominent très largement le marché, une place à prendre est toujours possible, mais elle risque notamment de coûter cher en publicités et achat de mots clés car en face ils n’hésiteront pas à investir encore d’avantage.

Ensuite pour le client la confusion risque être grande entre les hôtels du groupe et ceux qui ne le sont pas. La qualité sera-t-elle réellement au rendez-vous ? Qui n’a jamais été déçu d’avoir commandé un article chez Amazon par exemple, sans faire attention que ce n’est pas lui le vendeur et que ce dernier a mis plus de 15 jours à expédier votre colis, là où l’enseigne connue vous livre en quelques jours habituellement… et déjà à qui le client va-t-il payer ? Est-ce à AccorHotels.com ou à l’hôtel indépendant ?
Quid de la mise en avant et de la différenciation d’un hôtel du groupe vs un hôtel indépendant ?

Le rapport de force continue entre les OTA et les hôteliers. AccorHotels.com va peut-être reprendre l’avantage et secouer les acteurs actuels… reste à voir qui dominera l’autre dans les 2 ans à venir. On en reparlera d’ici là 🙂